Road-trip en Espagne / Road-trip in Spain

alhambra-2428790_1920

**Scroll down for an english version.**

Faire le tour de l’Espagne était un rêve que je chérissais depuis longtemps, tellement longtemps! Visiter la Sagrada Familia et voir l’œuvre d’Antoni Gaudí faisaient partie de ma Bucket List. M’émerveiller devant les beautés qu’a à offrir l’Andalousie était pour moi un immanquable.

En septembre 2016, j’ai enfin pu cocher cette destination de rêve. Avec mon chum, on s’est offert un superbe voyage de 2 semaines pendant lequel nous avons parcouru près de 2000 km sur le territoire espagnol. Nous avons voyagé sur toute la côte est du pays, ainsi que le sud et une partie du centre.

L’organisation d’un tel voyage a pris près d’un an. Il faut savoir que pour moi, la planification d’un voyage est presque aussi enivrante que le voyage lui-même. Je n’ai donc aucune difficulté à étirer le plaisir jusqu’à 1 an d’avance.

J’ai fait des tonnes de recherches sur les différentes villes et villages à visiter. J’ai fait des listes par-dessus listes. J’ai fait des ajouts sur mes listes (alors que j’aurais dû en enlever). Je voulais tout voir, tout visiter, ne rien manquer. Mais en 2 semaines, c’est impossible. Mon choix s’est donc arrêté sur un itinéraire précis :

  1. Barcelone (4 nuits)
  2. Valence (2 nuits)
  3. Carthagène (1 nuit)
  4. Grenade (2 nuits)
  5. Séville (1 nuit)
  6. Cordoue (2 nuits)
  7. Tolède (1 nuit)
  8. Madrid (2 nuits)
Road-Trip Espagne
Notre itinéraire !

En prenant la route en voiture entre chaque ville, nous avons pu voir de superbes paysages. Et le fait que nous avons parcouru des milliers de kilomètres sur une grande partie du pays, ça nous a permis de voir une très belle diversité de paysages et de végétation. On a traversé les montagnes, roulé sur le bord de la méditerranée et traversé des paysages désertiques.

On a même pu apercevoir le continent Africain! Oui-oui, pour vrai de vrai. Même mon chum a eu de la difficulté à me croire sur le coup. En roulant sur le bord de la méditerranée, j’aperçois au loin une petite lisière de terre. Tellement petite et lointaine, que j’ai dû y regarder à 2 reprises pour être sûre de ce que je voyais. Je réfléchis un peu et je fini par réaliser que tout ce qu’il y a dans cette direction, c’est l’Afrique! Je capotais ma vie.

route-carthagc3a8ne-grenade-2.jpg
Quand je dis qu’on a traversé les montagnes, ce n’est pas seulement une façon de parler. On a littéralement traversé des montagnes!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qui dit changement de paysage et de végétation, dit changement de température. Pendant la route, entre Carthagène et Grenade, on arrête faire le plein d’essence et manger une bouchée. Mmmm…. Des bons sandwichs de dépanneur… (Comprenez le sarcasme ici.) On est haut dans les montagnes, les nuages sont très bas. On sort de l’auto et un vent glacial nous frappe de plein fouet. God ! Il faisait +20°C quand on est partis de Carthagène à 10h le matin. Là il est midi et il doit faire près de 10°C ressenti avec le vent. Brrrrr! Méchant contraste de température. Quand on arrive à Grenade vers 14h, il doit bien faire 28°C. Dans une même journée on est donc passé de 20°C le matin, à 10°C le midi pour finir à 28°C en milieu d’après-midi et en soirée !

En faisant de la route, ça nous permet aussi de côtoyer la population vivant à l’extérieur des grands centres. C’est d’ailleurs dans ces moments que j’ai pu mettre en pratique mes notions d’espagnol. En effet, plus on s’éloignait des centres urbains, moins les gens parlaient anglais, ni français (à noter que Barcelone est tout près de la France, donc oui, on a parfois pu parler la langue de Molière). La première journée où on a pris le volant (pour faire la route entre Barcelone et Valence), on arrête faire le premier plein d’essence après environ 2h de route. On regarde la pompe à essence et on n’a aucune espèce d’idée quel carburant on doit mettre dans l’auto! On n’avait pas pensé le demander avant de quitter le centre de location quand on a pris possession de la voiture… Oups ! Bon, pas le choix d’aller m’informer à la dame à l’intérieur de la station service.

Moi : ¡Holà!

Elle : ¡Holà!

Moi : Do you speak English ?

Elle : No…

Moi : ¿Habla francés?

Elle: No, solo hablo español.

Deuxième oups…elle ne parle qu’espagnol. Bon ben, je n’aurai pas appris l’espagnolRoute Barcelone - Valence (type d'essence) pour rien. Je réussi à me faire comprendre et lui expliquer que je n’ai aucune idée quel type d’essence mettre dans notre voiture. La dame, très gentille (et surtout très patiente, parce que je prenais une pause entre chacun de mes mots tellement je cherchais comment m’exprimer), m’explique que le type d’essence à mettre est écrit à l’intérieur du panneau pour mettre l’essence. Je retourne voir mon chum et eurêka ! C’était bel et bien inscrit le type d’essence à mettre. Merci madame !!

 

C’est pour toutes les raisons que je viens de décrire (et bien plus) que voyager en voiture est une façon unique d’explorer un pays. On voit et on vit une tonne d’expériences qu’on n’aurait jamais vues ni vécues si on avait voyagé par avion ou en train. Ça nous sort de notre zone de confort et c’est ce qui est si beau.

Ça faisait longtemps que j’avais la piqûre des voyages et de la découverte du monde, mais c’est lors de ce voyage que mon chum a vécu son propre coup de foudre. Et heureusement, c’est une maladie incurable. 🙂

Ceci n’est que le début de mon récit de voyage en Espagne. Je continuerai à publier différents articles à ce sujet. J’espère vous faire voyager à travers mes récits et je vous souhaite d’avoir la chance de visiter ce merveilleux pays un de ces jours.

**Si vous voulez des conseils pour planifier un voyage de ce genre ou si vous avez des questions, écrivez-moi et il me fera plaisir de vous répondre!**

 

*Psst ! Vous aimez ? Cliquez sur l’image suivante et pinnez-la sur Pinterest!*

Road-trip en Espagne (1)

 

ENGLISH VERSION :

Going around Spain was a dream that I cherished for a long time, so long! Visiting the Sagrada Familia and seeing Antoni Gaudí’s work were part of my Bucket List. Marveling at the beauty of Andalusia was, for me, a must.

In September 2016, I was finally able to tick this dream destination. With my boyfriend, we offered to ourselves a superb trip of 2 weeks during which we traveled nearly 2000 km on the Spanish territory. We traveled all over the east coast of the country, as well as the south and part of the center.

The organization of such a trip took almost a year. You should know that for me, planning a trip is almost as exciting as the trip itself. So I have no trouble extending pleasure until 1 year in advance.

I did tons of research on the different towns and villages to visit. I made lists, and lists, and other lists. I made additions to my lists (while I should have removed something). I wanted to see everything, visit everything, not miss anything. But within 2 weeks, it’s impossible. My choice therefore stopped on a precise route:

  1. Barcelona (4 nights)
  2. Valencia (2 nights)
  3. Cartagena (1 night)
  4. Granada (2 nights)
  5. Seville (1 night)
  6. Cordoba (2 nights)
  7. Toledo (1 night)
  8. Madrid (2 nights)
Road-Trip Espagne
Our itinerary !

Taking the road between each city, allowed us to see wonderful scenery. And the fact that we traveled thousands of kilometers over a large part of the country, made us seen a very beautiful diversity of landscapes and vegetation. We crossed the mountains, rolled on the edge of the Mediterranean and crossed desert landscapes.

We even saw the African continent! Yes-yes, for real. Even my boyfriend had a hard time believing me on the spot. While driving on the edge of the Mediterranean, I see in the distance a small edge of land. So small and far away, that I had to look at it twice to be sure of what I was seeing. I think a little and I finally realize that all there is in this direction is Africa! I was so excited!

Route Carthagène - Grenade (2)
When I say we’ve crossed the mountains, it’s not just a way of speaking. We literally crossed mountains!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Who says change of landscape and vegetation, says change of temperature. On the way between Cartagena and Granada, we had to stop and fill up with gas and eat a bite. Yum…. Delicious gas station sandwiches … (Understand the sarcasm here.) We are high in the mountains, the clouds are very low. We get out of the car and an icy wind hits us full force. God! It was + 20°C when we left Cartagena at 10am in the morning. Now, it is midday and it must be close to 10°C felt with the wind. Brrrrr! What a temperature contrast. When we arrived to Granada around 2pm, it was 28°C. Thus, in the same day we went from 20°C in the morning, 10°C at noon to finish at 28°C in the middle of the afternoon and evening!

Doing a road trip, it also allows us to rub shoulders with the population living outside the major centers. It was in these moments that I put into practice my notions of Spanish. Indeed, the further we moved away from the urban centers, the less people spoke English or French (note that Barcelona is very close to France, so yes, we could sometimes speak the language of Molière). The first day we took the wheel (to make the route between Barcelona and Valencia), we stop to make the first refueling of gasoline after about 2 hours of driving. We look at the fuel pump and we have no idea what fuel to put in the car! We didn’t think to ask before leaving the rental center when we took possession of the car … Oops! Well, no choice to go get some information from the lady inside the gas station.

Me: ¡Hola!

She: ¡Hola!

Me: Do you speak English?

She: No …

Me: Habla francés?

She: No, solo hablo español.

Second oops … she only speaks Spanish. Well, I will not have learned Spanish for nothing.Route Barcelone - Valence (type d'essence) I manage to make myself understood and explain to her that I have no idea what kind of gasoline to put in our car. The lady, very kind (and especially very patient, because I took a breaks between each of my words so much I was looking how to express myself), explain to me that the type of gasoline to put is written inside the backboard of the hole where to put the gasoline. I go back to see my boyfriend and eureka! It was indeed written the type of gasoline to put in the car. Thank you Madam!!

 

It’s for all the reasons I’ve just described (and more) that traveling by car is a unique way to explore a country. We see and experience a ton of experiences that we would never have seen or experienced if we had traveled by plane or train. It takes us out of our comfort zone and that’s what’s so beautiful.

Many years ago, I have been bitten by the travel bug and since that time I am passionnate by the discovery of the world. On his side, it was during this trip that my boyfriend experienced his own travel bug bite. Thankfully, it’s an incurable disease. 🙂

This is just the beginning of my travel story in Spain. I will continue to publish various articles on this subject. I hope to make you travel through my stories and that you’ll have the chance to visit this wonderful country one of these days.

 

** If you want advice on planning a trip like this or if you have any questions, do not hesitate to write to me and I will be happy to answer you back! **


 

* Psst! You like ? Click on the following image and pin it on Pinterest! *

design


8 réflexions sur “Road-trip en Espagne / Road-trip in Spain

  1. Rien de mieux qu’un road trip. En effet, on voit le Pays d’une toute autre manière. Il ne faut pas avoir peur des aventures, c’est ce qui rend nos souvenirs si personnels 👍

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s