Road-trip en France – 3 semaines de découvertes (Partie 1)

temp

C’est tout juste revenue d’un voyage de plus de 3 semaines en Europe que je m’installe devant mon ordinateur et que j’écris ces lignes. Dans les derniers mois, j’ai été très occupée pour diverses raisons, dont l’une étant la planification finale de ce voyage que j’attendais depuis si longtemps et j’ai donc eu moins de temps à consacrer à mon blog et à l’écriture de nouveaux sujets. Si vous avez lu certains de mes précédents articles, vous savez que pour moi la planification d’un voyage est aussi excitante que le voyage lui-même, donc je mets tout le temps nécessaire à celui-ci.

Bref, me revoici enfin sur le blog et pour mon retour, quoi de mieux que de vous donner plus de détails sur ledit voyage. 😉 Il y a quelques mois, je vous avais vendu la mèche sur la destination de mon nouveau périple (texte à lire ou relire ici), mais j’ai volontairement laissé le suspense sur le détail de mon itinéraire. De un, parce que je voulais garder ce jardin secret pour mon copain et moi, du moins le temps que nous fassions le voyage ensemble. De deux, parce que l’itinéraire aurait pu être modifié (je me laisse toujours la possibilité d’avoir la liberté de modifier le planning prévu). Cette liberté de modification est possible en ayant une voiture de location (nous sommes donc libre comme l’air de circuler et de nous rendre où bon nous semble quand nous le voulons) et aussi en ayant réservé des hébergements avec annulation gratuite. Pour la majorité de mes hébergements, j’avais le luxe de pouvoir annuler sans frais jusqu’à la veille de notre arrivée ou même jusqu’à 18h le jour même de notre arrivée. Pour en savoir plus sur mes conseils pour trouver l’hébergement parfait, vous pouvez lire mon article à ce sujet en cliquant ici.

Voici en chiffres un résumé de mes 3 semaines :

  • 24 jours : durée du voyage
  • 3 pays différents
  • 10 villes/régions différentes où nous avons dormis
  • 7 moyens de transports différents (avion, train à grande vitesse (TGV), train de banlieue, voiture, tram, métro, bus)
  • 3700 km parcourus en voiture
  • + de 100 km parcourus à pied

Je vous partage maintenant de façon visuelle l’itinéraire effectué. Comme vous pouvez le constater, nous avons bougé beaucoup!

Itinéraire road-trip France 2018

Et maintenant, la liste détaillée de toutes les villes et villages visités (en ordre) :

  • Paris (4 jours)
  • Amsterdam (aux Pays-Bas) (3 jours)
  • Étretat (1/2 journée)
  • Honfleur (quelques heures)
  • Caen (1 soirée)
  • Plages du débarquement de Normandie : Sword Beach, Juno Beach, Omaha Beach. (1 jour)
  • Saint-Malo (1/2 journée)
  • Mont Saint-Michel (1 jour)
  • Dinan (1 soirée)
  • Tours (1 soirée)
  • Villandry (Château) (1/2 journée)
  • Chambord (Château) (1/2 journée)
  • Chenonceau (Château) (1/2 journée)
  • Sarlat-la-Canéda (1 jour)
  • Montignac (Grotte de Lascaux) (1/2 journée)
  • Rocamadour (1 jour)
  • Genève (en Suisse) (2 jours)
  • Eguisheim (1/2 journée)
  • Colmar (1 soirée)
  • Strasbourg (1 jour)
  • Riquewihr (quelques heures)
  • Hunawihr (quelques heures)
  • Ribeauvillé (quelques heures)
  • Kaysersberg (quelques heures)
  • Reims (1/2 journée)

Comme vous pouvez vous en douter, je ne me suis pas ennuyée! Certains pourraient dire que c’est trop en si peu de temps. Pour ma part, je dirais que c’était très bien. Avec un peu de recul, il y aurait peut-être 2 ou 3 villes que j’enlèverais parce que je les ai trouvées moins intéressantes (Caen, Tours et Reims), mais dans un voyage où on voit tant de choses et de villes toutes différentes les unes des autres, c’est très difficile de tout aimer de façon égale. Et ces 3 villes, elles étaient sur notre itinéraire avec un but bien précis : Caen et Tours pour leur emplacement géographique stratégique pour nous permettre de visiter les alentours. Reims quant à elle nous permettait de faire un arrêt sur notre route de retour vers Paris. Donc au final, bien que ces 3 villes n’aient pas été des coups de cœur, je ne regrette pas du tout de les avoir prévues sur l’itinéraire.

temp-4
Tour Eiffel

La journée de notre départ, nous avions un vol direct au départ de Québec pour nous rendre à Paris. À notre arrivée, nous avons passé 4 jours dans la capitale française. L’ayant déjà visitée il y a 10 ans avec une amie, c’était un pur bonheur de retrouver la beauté de Paris. Pour mon copain, c’était sa première expérience en territoire français et j’ai donc eu le plaisir de lui faire découvrir cette si belle ville. L’avantage de visiter une ville pour une seconde fois est qu’on se souvient très bien de la géographie de la ville, l’emplacement des lieux incontournables et surtout, de nos coups de cœur de l’époque. Le plus important pour moi était que mon chum voit tous les incontournables de la ville Lumière : la tour Eiffel, la Cathédrale Notre-Dame, le musée du Louvre, le Sacré Cœur, l’Arc de Triomphe, etc. Ensuite, je tenais beaucoup à retourner dans mon quartier coup de cœur de l’époque, soit le quartier des artistes à Montmartre, tout près du Sacré Cœur. En plus de revoir plusieurs des classiques touristiques, j’ai aussi pu découvrir pour la première fois certains endroits de la ville que je n’avais pas eu la chance de voir lors de mon précédent séjour. Le parc des Buttes-Chaumont par exemple ou encore l’Ile Saint-Louis pour laquelle j’ai eu un coup de foudre encore plus grand que pour le quartier des artistes.

temp-5
Parc des Buttes-Chaumont – 19e arrondissement

L’une des choses que j’ai apprises de Paris lors de ce 2e séjour est à quel point la ville est différente de soir et de jour. Le jour, Paris est belle, mais le soir elle est magnifique, majestueuse, grandiose. Je suis tombée amoureuse de Paris le soir. À la tombée du jour, les édifices prennent une teinte orangée et rosée avec le couché du soleil et la palette de couleur qui habille la ville est tout simplement à couper le souffle. En se promenant sur le bord de la Seine, on vit un moment tout simplement magique, où le temps semble s’arrêter. Et la Ville Lumière porte si bien son nom… lorsque les monuments se parent de leur habit de soirée et s’illuminent de milles feux, il n’y a aucun mot pour décrire le spectacle.

temp-3
Cathédrale Notre-Dame à la tombée du jour

J’ai tellement à raconter et à écrire sur Paris que je prévois lui dédier au moins 1 article complet. Pour le moment, tenons-nous en à ceci. Je sais, je sais, c’est trop peu, mais que voulez-vous, mon séjour à Paris n’a duré que 4 jours sur tout mon voyage! Vous n’avez certainement pas des heures et des heures de libres pour me lire et j’ai encore tant à écrire! Donc il faut que je sois raisonnable et plus concise. Du moins… je vais tenter ! 🙂

Au matin de la 5e journée de notre voyage, nous nous sommes dirigés dans un tout autre pays. Nous avons pris le TGV (Train Grande Vitesse) pour nous rendre aux Pays-Bas et plus précisément à Amsterdam, situé beaucoup plus au nord de l’Europe.

  • Départ de Paris (gare de train Paris Nord) : 7h24.
  • Arrivée à Amsterdam (Gare Centrale) : 10h42

À peine 3h18 de voyage en train et nous voici maintenant dans un tout nouveau pays, avec une toute autre culture et surtout, une toute autre langue ! La langue principale des Pays-Bas est le néerlandais. Lorsque je suis descendue du train, debout sur le quai de la Gare Centrale d’Amsterdam, j’ai levé les yeux pour me repérer et suivre les indications et, pour la première fois de ma vie,  je n’ai pas compris un seul mot de ce qui était écrit ! Tout était en néerlandais! Pas la moindre trace d’un mot anglais. Ouf ! J’ai toujours été habituée à avoir au minimum une traduction anglaise ou espagnole, mais là, rien, nada, niente (pourtant, je n’étais pas en Chine et j’étais encore devant un alphabet latin!). Dépaysement total niveau linguistique. Et vous savez quoi ? J’ai adoré. 🙂 Certains pourraient paniquer, ne pas savoir quoi faire, comment se débrouiller. Moi, j’ai regardé mon amoureux et je suis partie à rire. Il a fait de même et on s’est dit « Et bien! Les prochains jours risques d’être assez comiques! »

Nous avons donc passés 3 jours à Amsterdam, à marcher le long de ses canaux, à observer les magnifiques maisons alignées les unes sur les autres, et à flâner au marché des fleurs. Certaines sont tellement inclinées qu’elles semblent se soutenir les unes aux autres.

temp-2
Amsterdam

Avant, si on me parlait d’Amsterdam, les images qui me venaient en tête étaient les canaux, les fleurs, les vélos, les maisons collées les unes aux autres, les bateaux sur les canaux et bien entendu, les clichés tels que les cafés bruns et le Red Light District. Et toutes ces images, elles étaient bien réelles, là tout juste sous mon nez. J’avais peine à croire que j’étais enfin à Amsterdam. Après toutes ces années à rêver d’y mettre un jour les pieds, j’y étais. Dans mon imaginaire, la ville était belle. En réalité, je l’ai trouvée splendide! Elle a été à la hauteur de mes attentes. Et pourtant, la météo n’a pas été en notre faveur. J’avais lu qu’en septembre, la température aux Pays-Bas commence à se rafraichir et qu’il peut pleuvoir souvent. Et bien, ce n’était pas faux! Du moment où nous avons mis le pied hors de la gare à notre arrivée en ville jusqu’à ce que nous nous endormions le soir à notre hôtel, il a plu sans arrêt. Et quand je dis sans arrêt, ce n’est pas une exagération. Nous étions trempes, mais heureux d’être là. Pour apprécier cette ville, il faut la découvrir à pied et l’explorer en longeant tous ses canaux. Donc qu’il fasse soleil, qu’il pleuve, neige ou grêle, rien ne nous aurait empêchés d’être à l’extérieur. La 2e journée, devinez quoi ? Il pleuvait ! Sans arrêt également. Nous avons eu un tout petit répit en soirée seulement. Nous avons passé une partie de cette journée dans le village de Zaanse Schans, tout près d’Amsterdam. Ce village, typiquement hollandais, est vraiment très charmant. Heureusement, notre 3e et dernière journée a été ensoleillée. Ça a été très venteux et assez frisquet (environ 12°C), mais au moins nous avons eu la chance de revoir la ville sous un soleil radieux. Plus tôt, j’écrivais que Paris est encore plus belle de soir que de jour. Ce que je retiens d’Amsterdam c’est que je l’ai trouvée plus éblouissante de jour. Avec le soleil, les couleurs flamboyantes des fleurs suspendues aux rambardes des ponts passant au-dessus des canaux, la couleur de ses maisons, Amsterdam est une ville vivante, souriante.

temp-1
Amsterdam, ses fleurs, ses bateaux et ses canaux.

 

Notre dernière journée à Amsterdam s’est terminée au même endroit qu’à notre arrivée, soit sur le quai de la Gare Centrale. C’était un vendredi, le TGV quittait Amsterdam à 19h17 et nous étions de retour à Paris à 22h35. Nous n’avons dormi qu’une seule nuit à Paris avant de prendre possession de notre voiture de location le samedi matin.

Ne manquez pas mon prochain article pour la suite de mon itinéraire…

temp-8
Paris – Musée et pyramides du Louvre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s