Votre première fois à New-York – Le guide indispensable

009

La grosse pomme, la ville qui ne dort jamais, Gotham, Manhattan, New-York City. Autant de noms et surnoms pour cette ville qui est sans contredit la ville la plus connue des États-Unis.

La ville qui ne dort jamais porte très bien son nom. Énergique, palpitante et grandiose, New-York est sans équivoque une ville où on ne s’ennuie pas. Elle permet de croire que tout y est possible. Ce n’est pas pour rien qu’elle incarne encore aujourd’hui le grand rêve américain. Elle est d’ailleurs très présente dans les milieux cinématographique, musical et littéraire du XXe et XXIe siècle. La preuve : on la retrouve dans le scénario de plusieurs films (Le Miracle de la 34e rue (version originale en 1947 et remake en 1994), Breakfast at Tiffany’s (1961), Maman j’ai raté l’avion (1992), Romance à Manhattan (2002), L’immigrante (2014)), dans de nombreuses séries télévisées (How I met your mother, Castle, Sex and the City, Gossip Girl), et au cœur des intrigues de romans (Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol, The Great Gatsby de F. Scott Fitzgerald, The Catcher in the Rye (traduit en français L’Attrape-cœurs) de J.D. Salinger). Manhattan fait même partie du monde musical avec des chansons comme New-York, New-York de Frank Sinatra ou encore Empire State of Mind de Jay-Z et Alicia Keys pour ne nommer que ceux-là.

Beaucoup de gens qui planifient leur tout premier séjour dans la grosse pomme préfèrent le faire avec un voyage organisé à partir de Québec (ou de Montréal). Il n’y a rien de mal à ça et je comprends que New-York est très impressionnante et intimidante pour une première visite et que l’organisation d’un tel voyage peut sembler trop demandant.

Le but de l’article d’aujourd’hui est de vous montrer à quel point Manhattan est facile d’accès et qu’il n’y a pas à avoir peur d’organiser soi-même sa première (ou Xième) visite.

Après la lecture de cet article, vous aurez toutes les informations pratiques et nécessaires pour bien planifier votre visite telles que les moyens pour s’y rendre, l’hébergement et le transport rendu sur place. En y ayant séjourné plusieurs fois, je vais faire de mon mieux pour bien vous démystifier cette géante.

Et si vous y êtes déjà allés, vous y trouverez certainement des informations utiles ou intéressantes pour planifier, qui sait, votre prochain séjour !

1. Comment s’y rendre ?

Bien entendu, le moyen le plus rapide est de prendre l’avion. Un vol direct Québec – New-York est d’environ 2h00 (ou 1h30 au départ de Montréal). Il y a aussi des vols avec une escale (à Toronto par exemple). Les vols avec escale sont souvent moins chers que les directs mais le temps total pour vous rendre à destination est légèrement plus long (environ 4h à partir de Québec).  À New-York, il y a 3 aéroports principaux : JFK, La Guardia et Newark. Deux d’entres eux (soient JFK et Newark) ont des réputations déjà bien établies. Et ces réputations, ne sont pas ce qu’il y a de plus glorieux. Newark, c’est…. long! Je crois bien que toutes les fois où j’ai eu une escale à Newark j’ai dû courir pour ne pas manquer mon prochain vol. JFK quant à lui est reconnu pour avoir très souvent des retards, des annulations de vols, des changements d’horaire, etc. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable lorsqu’on est voyageur, mais il y a des choses pires que ça. Et ce n’est certainement pas ce qui va m’empêcher d’aller à New-York ! Par contre, si j’ai à avoir une escale dans un aéroport américain pour une toute autre destination, j’essaie d’éviter ces 2 aéroports. Et je vous conseille la même chose. 😉

L’autre option pour se rendre à New-York est d’y aller en voiture. Manhattan n’est qu’à 8h de route de Québec (donc 6h de Montréal). La route pour s’y rendre se fait très bien et n’est pas compliquée. Je l’ai d’ailleurs fait à 2 reprises, dont une fois avec ma mère lors d’une de nos escapades mère-fille. Si 2 filles n’ayant pas le sens de l’orientation (mais qui ont pleins d’autres belles qualités 🙂 ) ont été capables de le faire sans encombre, vous pouvez très certainement le faire vous aussi !

2. L’hébergement

Dépendamment du moyen de transport que vous avez pris pour vous rendre, je vous conseille 2 façons différentes de vous héberger à New-York.

Si vous arrivez par avion, vous pouvez soit vous prendre un hôtel au centre-ville de Manhattan ou sinon, rester du côté du New-Jersey, à Jersey City. Si vous avez un budget plus élevé, vous pouvez vous héberger dans un hôtel du quartier de Times Square. Vous serez au cœur même de la ville et des points centraux. Sinon, il y a de très bons hôtels du côté de Jersey City.

Si vous arrivez en voiture, je vous conseille très fortement de trouver un hébergement à Jersey City. De cette façon, vous éviterez de vous retrouver en plein centre-ville de New-York en voiture. Croyez-moi, vous ne voulez pas risquer de garder un mauvais souvenir de votre arrivée en ville (trafic, sens uniques, concert de klaxons, piétons partout, etc.). New-York c’est génial quand on est piéton, mais ça peut être une toute autre histoire en voiture!

Jersey City est située sur le bord du fleuve Hudson (Hudson river). Ce fleuve sépare l’île de Manhattan de Jersey City, ce qui fait que cette dernière est très bien située.

3. Le transport

Le métro de New-York est probablement celui que je déteste le plus parmi tous ceux que j’ai utilisés. Après avoir discuté avec d’autres gens ayant énormément voyagé, je me suis aperçue que je ne suis pas la seule à avoir le même avis : le métro à New-York n’est pas le plus facile à comprendre.

Mais ne vous en faites pas, il y a des moyens d’apprendre à bien l’utiliser et si vous lisez ce qui suit, vous serez beaucoup mieux informés.

D’abord, pendant votre séjour à N-Y, assurez-vous d’avoir un plan du métro avec vous (sur votre Smartphone ou tablette) et vous pouvez aussi l’imprimer d’avance pour l’avoir papier.

Le service de transport en commun de New-York est plus communément appelé le MTA (pour Metropolitan Transportation Authority). Le site internet du MTA vous donnera toutes les informations utiles, dont les tarifs et le plan du métro. Vous y trouverez aussi un outil très pratique (que j’ai beaucoup utilisé lors de ma dernière visite). Il s’agit du Trip Planner. Vous n’avez qu’à entrer la station de métro d’où vous partez (ainsi que l’heure de départ) et celle où vous voulez aller. Le résultat vous indiquera quelle ligne de métro prendre, dans quelle direction, sa couleur, ainsi que les transferts nécessaires et le temps total du trajet. De cette façon, vous serez assurés d’arriver en temps à votre prochaine destination (et ça vous évitera de vous retrouver à Harlem alors que vous vouliez vous rendre à Central Park (oui-oui, je parle par expérience…).

Note : Dans le cadre de mes recherches pour l’écriture de cet article, j’ai découvert qu’il existe une application pour le métro de New-York (NYC Subway). Je l’ai téléchargée et après l’avoir survolée et testée, elle semble très bien conçue et facile d’utilisation.

Si vous ne pensez pas pouvoir utiliser les outils que je viens de vous mentionner (Trip Planner ou l’application pour Smartphone), gardez bien en tête qu’étant une grande métropole, les itinéraires des lignes de métro de New-York changent en fonction des heures de pointe et des jours de fin de semaine. Assurez-vous de prendre un wagon de métro qui se rend bien jusqu’à la station que vous souhaitez et qu’il s’y arrêtera ! Il y a certaines stations auxquelles ce ne sont pas tous les trains qui s’arrêtent. Sur la majorité des plans de métro il y a une légende expliquant les différences de couleurs (couleurs des lignes), les différences dans les traits (lignes pointillées versus lignes pleines) et surtout, les différences des points (points noirs pleins versus points vides blancs). Habituellement, ce sont les points (noirs ou blancs) qui indiquent si le métro s’arrête toujours à la station ou s’il ne le fait qu’à certaines heures.

Si vous logez du côté de Jersey City, vous pourrez vous rendre sur l’île de Manhattan en utilisant le PATH. C’est un système de métro qui vous amènera dans le centre-ville de New-York et vous pourrez ensuite prendre le métro MTA pour une destination plus précise. Il y a environ 7 stations du côté de Jersey City et 6 stations du côté de Manhattan. Le système PATH est super facile d’utilisation et de compréhension. Pour celui-là, zéro stress !

IMG_6118 - Copie
MetroCard (MTA) et SmartLink (PATH)

Pour finir en ce qui concerne les deux systèmes de métro, il faut savoir que le MTA et le PATH ont tous deux leur propre système de billet. Avec le MTA, vous aurez besoin de la MetroCard alors qu’avec le PATH vous utiliserez la SmartLink. Les infos pour leurs tarifs respectifs peuvent être trouvées sur les sites internet des 2 systèmes de transport. Les prix varient en fonction de si vous souhaitez payer pour un passage unique, un aller-retour ou encore une carte vous donnant accès à plusieurs passages.

4. Se nourrir

À Manhattan, ce n’est pas le choix qui manque pour les restaurants. Que ce soit des sushis, des burgers, un restaurant italien, asiatique et en passant par les Food Truck (et les fameux hot-dogs vapeur), vous y trouverez votre compte. Des restaurants, il y en a pour tous les goûts, tous les budgets et à tous les coins de rue. Vous aurez l’embarra du choix !

Si vous voulez vous payer un bon repas et ne pas manquer votre shot, c’est toujours une bonne idée de regarder sur Trip Advisor pour vous éviter d’être déçu ou de vous retrouver dans un attrape-touriste.

5. Bon à savoir

Bien que Manhattan soit une très grande île, sachez qu’elle se marche très bien. C’est évident que si vous partez de Central Park et que vous voulez aller voir la Statue de la Liberté, il est préférable de prendre le métro. Mais sinon, vous pourrez aisément visiter à pied.

Parmi toutes les villes que j’ai faites, New-York est probablement celle où j’ai trouvé qu’il était le plus facile de s’orienter. Les rues et avenues forment un quadrillé et sont numérotées en ordre croissant. La 1ère avenue se situe à l’est complètement et la 12e avenue est celle se trouvant sur la rive ouest de l’île. La 1ère rue se trouve dans la pointe sud de l’île et la 192e rue est tout au nord. Et il ne faut pas oublier Broadway qui traverse en diagonale.

Pour les visuels, voici un exemple du fameux quadrillé :

Cartographie New-York

Vous comprenez qu’il est assez difficile de s’y perdre.

 

Avec tous ces conseils, vous êtes fins prêts à partir pour découvrir la Grosse Pomme.

En bouclant votre valise, n’oubliez pas vos souliers de marche (de bons souliers confortables), une carte de la ville (toujours très pratique pour savoir où sont situées les attractions à voir) et votre appareil photo, car vous en aurez plein la vue!

Maintenant que vous avez les informations de base pour planifier votre séjour à New-York, je vous invite à rester à l’affût, car je publierai bientôt un article avec le Top 20 des immanquables de New-York.

Bien que j’y sois déjà allée à quelques reprises, c’est certain qu’un de ces jours je prévois retourner dans la ville qui de dort jamais. New-York aura toujours ses secrets et des trésors à me faire découvrir. D’ailleurs, j’aimerais bien la découvrir pendant le temps des fêtes. Il paraitrait qu’à Noël, New-York devient magique…

 

 

*Psst ! Vous aimez ? Cliquez sur l’image suivante et pinnez-la sur Pinterest!*

New-York - Le guide indispensable

 


Une réflexion sur “Votre première fois à New-York – Le guide indispensable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s