Les correspondances en avion – Comment bien les planifier

people-sign-traveling-blurLes fameuses correspondances en avion… Si seulement on avait toujours les moyens de se payer des vols directs, ça serait tu pas génial ? Tellement plus rapide et moins de stress.

Mais bon, pour se permettre de voyager plus souvent, pas le choix d’essayer d’avoir de meilleurs prix pour les billets d’avion (surtout que c’est souvent la plus grosse dépense en voyage).

Donc, voici comment bien appréhender et planifier les correspondances et ainsi vous éviter du stress.

Lorsque vous réservez votre vol, assurez-vous d’avoir suffisamment de temps entre le moment de votre arrivée et le départ de votre prochain vol. Pour bien prévoir le temps minimum nécessaire, vous devriez considérer les points suivants :

  1. L’aéroport où vous faites votre correspondance.
  2. Devez-vous passer les douanes ?
  3. Si vous voyagez avec des bagages enregistrés, il se peut que vous ayez à les récupérer entre les 2 vols et à les réenregistrer. Donc prévoir du temps pour la récupération des bagages au carrousel et le réenregistrement de ceux-ci.
  4. Devrez-vous repasser la sécurité ? Si vous passez les douanes, la réponse est oui.

À noter : j’ai listé les critères à considérer dans l’ordre où ils vont se présenter lorsque vous arriverez à l’aéroport.

Voici donc plus d’explications pour les 4 critères à considérer.

Critère #1 : L’aéroport de transfert

On aurait tendance à croire que plus l’aéroport est gros, plus on a besoin de temps pour effectuer un transfert. C’est vrai dans certains cas, mais l’expérience m’a appris que la grosseur de l’aéroport ne rime pas toujours avec l’efficacité et le temps requis pour se rendre du point A (porte d’arrivée) au point B (porte d’embarquement).

Les plus petits aéroports comme Montréal ne causent généralement pas de problème lors des correspondances. Par contre, d’autres aéroports qui ne nous semblent pas très gros, sont mal conçus et peuvent être un cauchemar quand on y transite pour la première fois (Newark !!) et d’autres nous semblent être un labyrinthe infinis de couloirs (Toronto !).

Si vous n’êtes pas sûrs du temps requis pour un aéroport plus précis, demandez-moi et il me fera un plaisir de vous répondre au meilleur de mes connaissances et expériences.

Critère #2 : Douanes

Si vous partez de Montréal et que votre transfert est à Toronto, pas de souci à vous faire concernant le temps aux douanes (il n’y en n’a pas, vous restez dans le même pays!). C’est ce qu’on appelle un vol intérieur.

Par contre, si vous partez de Montréal et que votre transfert a lieu à JFK ou Newark (tous 2 situés à New-York), c’est ce qu’on appelle un vol international et il faut prévoir un minimum de 45 minutes à 1h pour passer les douanes.

Critère #3 : Bagages enregistrés

Si vous avez des bagages enregistrés, lors de votre arrivée à l’aéroport pour votre premier vol je vous conseille de demander si vous devrez les récupérer lors de votre transfert ou s’ils vont suivre jusqu’à votre destination finale. Si vous devez les récupérer, prévoir aussi du temps d’attente où le carrousel à bagages. Il peut y avoir un délai! Et il vous faudra également du temps pour les réenregistrer. Donc, un autre 30 minutes pour les bagages que vous devrez récupérer et réenregistrer.

Normalement, si vous voyagez avec la même compagnie aérienne jusqu’à votre destination finale, vous ne devriez pas avoir à récupérer vos bagages. Et il peut arriver que même si vos vols sont assurés par 2 compagnies distinctes, ils se chargent du transfert de vos bagages pour leur arrivée à bon port. Donc c’est vraiment du cas par cas. Mais prenez donc pas de chance et informez-vous, ça prend seulement 2 minutes.

Critère #4 : Sécurité

À noter que lorsqu’on passe les douanes, on sort de la zone sécurisée de l’aéroport. Il faut donc automatiquement repasser la sécurité.

Prévoyez un autre 30 à 45 minutes pour repasser la sécurité. Si vous passez plus rapidement, c’est tant mieux ! Dans le meilleur des cas, vous allez avoir un peu plus de temps à tuer avant l’embarquement de votre vol. Ça vous laissera le temps d’aller aux toilettes, de manger une bouchée, de vous dégourdir les jambes en marchant un peu… ce qui est très apprécié quand on sait qu’on a un vol de 7h ou plus à faire.

Donc si vous avez bien suivi jusqu’à maintenant, si vous avez un transfert qui vous oblige à passer les douanes, vous n’aurez pas de temps à tuer si vous avez seulement 1h30 entre votre arrivée et le départ de votre prochain vol.

Si vous n’avez pas de douanes à passer et que vos bagages vous suivent tout seul jusqu’à votre destination finale, je vous conseille d’avoir un gros minimum d’1h entre les vols. Ça vous laissera le temps de trouver votre prochaine porte d’embarquement (gate). Et parfois, la prochaine porte est dans un autre terminal de l’aéroport. Il faut donc prendre une navette (shuttle) qui nous amène dans une autre section de l’aéroport.

Note : Si vous voyez que vous devez changer de terminal à l’aéroport pour votre prochain vol, informez-vous s’il y a une navette pour vous rendre. Si oui, ça vous évitera souvent de devoir sortir de la zone sécurisée de l’aéroport et de marcher pendant une éternité (fait vécu ici!).

S’il n’y a pas de navette, vous devrez peut-être marcher longtemps et prévoir aussi devoir repasser la sécurité si jamais votre porte d’embarquement est dans un terminal qui n’est pas directement relié à celui d’où vous vous trouvez.

Bon, j’en entends dire que c’est exagéré 1h30 pour un transfert, que 45 minutes est très faisable, que les compagnies aériennes ne mettraient pas des transferts de seulement 45 minutes si ce n’était pas faisable, etc, etc.

Oui, c’est vrai que 45 ou 50 minutes est possible. Je l’ai déjà fait. Mais j’ai couru comme une dingue et j’ai vraiment eu peur de manquer mon avion. Et je me dis tout le temps : Pourquoi se créer du stress lorsqu’on voyage ? On en vit déjà assez au quotidien.

J’ai appris que je préfère avoir au final 1h à poireauter avant l’embarquement de mon prochain vol plutôt que de courir ma vie pendant 15 ou 20 minutes dans tout l’aéroport avec tout mon barda (la valise de cabine, le manteau, la sacoche, et les souliers (que je n’ai pas pris le temps de remettre après avoir passé la sécurité)) pour être sûre de ne pas manquer mon vol.

Je sais que la compagnie aérienne doit appeler ton nom jusqu’à 2 ou 3 fois avant de définitivement partir sans toi, mais je n’ai pas trop envie de l’essayer pour savoir si c’est vraiment le cas. Pas certaine que ça vous tente non plus!

Et pourquoi se stresser alors qu’on peut tout simplement bien planifier nos transferts ?

Donc en résumé, pour vous éviter du stress, arrangez-vous pour avoir au moins 1h30 entre 2 vols (ou même 2 heures, c’est tant mieux). Si vous avez moins de 1h30, préparez-vous à flyer jusqu’à votre prochaine porte d’embarquement et là, vous pourrez vous assoir et souffler un peu avant votre prochain vol.

Et une fois assis, n’oubliez pas d’aller jeter un œil de temps en temps sur l’écran affichant les vols et les portes d’embarquement. Il m’est déjà arrivé à quelques reprises que la porte d’embarquement avait été modifiée !

Pour finir, j’ai récemment découvert que le site internet de l’aéroport de Montréal (Pierre-Elliott-Trudeau) a une section expliquant à quoi vous attendre pour les correspondances (pour savoir si vous devez passer les douanes, la sécurité et récupérer vos bagages), dépendamment d’où vous arrivez et de quelle est votre destination finale. Je suppose que la majorité des aéroports ont ce type d’information sur leur site internet. N’hésitez pas à les consulter avant d’acheter vos billets d’avion pour bien prévoir le temps nécessaire entre 2 vols.

Et un p’tit dernier conseil pour la chance : Vous pouvez trouver la carte d’un aéroport sur son site internet. N’hésitez pas à l’enregistrer sur votre smartphone ou tablette, ou même à l’imprimer.

Avec toutes ces informations, vous deviendrez les pros de la planification des correspondances en avion!

Sur ce, je vous dis : Bon vol !

 

*Psst ! Vous aimez ? Cliquez sur l’image suivante et pinnez-la sur Pinterest!*

Planifier correspondances en avion


5 réflexions sur “Les correspondances en avion – Comment bien les planifier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s